Est-ce risqué d’acheter un mobil home ?

Si l’on consulte les forums, il est souvent déconseillé d’acheter un mobil home
et les commentaires négatifs sont fréquents.


En voici quelques extraits :

«J’avais du mal à louer et n’arrivais pas à rembourser la location annuelle de ma parcelle.»
«J’ai été expulsé, ainsi que d’autres propriétaires, lorsque le camping a changé de Directeur.»
«Je ne gagnais presque rien, car le camping prélevait 35 % sur les locations.»
«Le camping ne permettait pas aux propriétaires de louer eux-mêmes.»
«Je ne pouvais pas occuper mon mobil home comme je voulais.»
«Si je le prêtais à ma famille ou à des amis, le camping réclamait un forfait journalier.»
«Le contrat de location annuel de ma parcelle augmentait considérablement chaque année.»
«Je n’avais pas le droit de louer à plus de 6 personnes, alors que mon mobil home pouvait en accueillir 8 !»
« Je perdais des locations chaque année, car le camping ouvrait sur une trop courte période.»
«J’avais acheté un mobil home neuf, le camping m’a demandé de l’enlever 10 ans plus tard, alors qu’il était encore en très bon état ! J’avais 2 solutions :
1) Le camping le rachetait, mais à très bas prix…
2) Je le conservais et le faisais enlever, mais cela occasionnait des frais importants (coûts de désinstallation et de sortie du mobil home, frais de transport…).»

Il est évident que toute personne ayant subi ce genre de désagréments, déconseille l’achat d’un mobil home.

Malheureusement, beaucoup d’entre elles l’ont acquis sans s’être suffisamment renseignées au moment de l’achat (le mobil home que l’on visite est beau, le camping magnifique, cela promet de belles vacances en famille…).
Mal informée moi aussi lors de mon premier achat, j’ai subi certains de ces désagréments.
L’une de mes erreurs fut d’acheter sur un camping ayant un contrat à durée déterminée (cf quel contrat ?).
En revanche, je pouvais gérer moi-même mes demandes de locations. Je n’avais aucune commission à reverser au camping, ce qui fut très rentable sur le plan locatif.
Ce premier achat m’a fait prendre conscience qu’un mobil home pouvait être d’une grande rentabilité, lorsque le camping ne prélève pas de commission.
Mon mari et moi avions au préalable investi dans l’immobilier (achat de studios), nous étions donc bien placés pour comparer les 2 cas de figure : immobilier ou mobil home ?

Certes, l’immobilier «dure», mais l’investissement au départ est plus important. A cela s’ajoutent les frais de notaire, les impôts fonciers, les frais de copropriété, les charges…
Après notre première année de location, nous nous sommes rendus compte que les bénéfices réalisés étaient plus importants que ceux d’un studio !

Nous avons donc décidé d’acquérir d’autres mobil home, mais cette fois « sans précipitation », afin de ne plus commettre d’erreurs !
J’ai donc effectué de longues recherches, passé énormément d’appels, puis me suis beaucoup documentée, afin de bien maîtriser les différents modes de fonctionnement des campings.
Ces longues démarches m’ont énormément appris et m’ont permis d’y voir plus clair. C’était le moment pour nous, d’acquérir de nouveaux mobil home…

Aujourd’hui, avec 17 ans de recul, je peux vous assurer que nous avons fait le bon choix. Nous sommes très satisfaits de nos acquisitions et des campings choisis.
Un mobil home peut procurer beaucoup de plaisir, peut être amorti rapidement et s’avérer très rentable lorsqu’on peut le louer.